« Tout va de plus en plus vite et la branche RH, comme l’entreprise en général, est continuellement en transformation. »

Annika Månsson

Annika Månsson
Fondatrice de Happy at Work

Annika Månsson, fondatrice de Happy at Work, nous a parlé des défis de la branche RH, de la transformation digitale et de ce qui est le plus important pour elle dans son travail. Happy at Work propose des coachings, des séminaires et des conférences au sujet de l’équilibre au sein de la vie professionnelle.

1. Qu’est-ce que vous a motivé à travailler dans la branche RH ?

L’humain ! Je suis une passionnée par la richesse des êtres humains ; leur dualité, leur diversité, leurs contradictions, leur potentiel d’évolution, l’intelligence collective…

 

2. Vous avez fondé Happy at Work en 2008. Qu’est-ce qui est le plus important pour vous dans votre travail?

Être une source d’inspiration ! Ma mission au quotidien est d’inspirer les individus et les équipes vers plus d’épanouissement et de performance au travail. Dans mon rôle de coach, formatrice et conférencière, je rencontre beaucoup de personnes de domaines et de cultures variés. Les accompagner sur un petit bout de chemin pour travailler autrement est tellement enrichissant !

 

3. En quoi les défis de la branche RH ont-ils changé pendant les dernières années ? Comment peut-on gérer ces défis?

Tout va de plus en plus vite et la branche RH, comme l’entreprise en général, est continuellement en transformation. Il ne s’agit pourtant pas de transformer pour transformer. Un des défis majeurs est de donner du sens derrière ces transformations à toutes les ressources humaines, (les employés), au sein des organisations.

Un autre défi est de garder l’engagement du workforce et un certain équilibre des collaborateurs au travail dans un contexte souvent complexe et où le rythme s’accélère. L’agilité est un élément clé aujourd’hui pour gérer ces défis. Je pense aussi que les entreprises qui réussissent à se transformer avec empathie et dans le respect des collaborateurs et des clients seront les plus durables.

 

4. Comment est-ce que vous vous préparez pour la transformation digitale ?

Rire... J’ai eu quelques résistances internes par rapport à toutes les nouvelles technologies… mais la transformation digitale est beaucoup plus que technique…elle est surtout culturelle et humaine. J’essaye donc de développer un mindset digital et de repenser l’organisation et la communication en interne et en externe.

 

5. Qu’est-ce que les visiteurs peuvent attendre du débat avec Nathalie Bourquenoud et Claudia Noth ?

Dans le débat « Transformation Digitale, êtes-vous prêt ?», Nathalie Bourquenoud et Claudia Noth partageront leurs expériences et leur vision sur les enjeux de la transformation digitale. Les visiteurs découvriront des exemples concrets de digitalisation au sein de la Mobilière et de LEM, les défis majeurs rencontrés, l’impact sur la fonction RH et quelques conditions de réussite. Tout dans l’objectif de se préparer au mieux à la transformation digitale.

Partenaires

ARFOR
FERG
HR
Managerama TV
Promotion Santé Suissev

Partenaires média